Archives de catégorie : Initiatives Diverses

vegan hip hop movement

this is where food justice with a plant-based/decolonial diet perspective meet hip hop and where we explore the intersections of other animal/human/earth liberation. hip hop is rooted in resistance and rich with experience in fighting for social justice. veganism is about practicing compassion and is motivated by living cruelty-free for the sake of other animals. the fusion of veganism and hip hop is designed to promote holistic activism..

Source : vegan hip hop movement

Partons à La Dérive !

···…· PRÊT·E·S À LARGUER LES AMARRES ?La Dérive,lieu nantais à l’assaut des possibles.« Nantes : peut-être avec Paris la seule ville de France où j’ai l’impression que peut m’arriver quelque-chose qui en vaut la peine, où certains regards brûlent pour eux-mêmes de trop de feux… »André Breton, NadjaDans le rythme effréné de la vie nantaise, où s’épanouissent les cris d’espoir, de résistances, de créativité et de solidarités, un drôle de rêve est venu chatouiller quelques nantais·e·s : s’emparer d’un lieu à Nantes où pourront fleurir des horizons communs. Regroupant tout·e·s celles et ceux qui font vivre dans la ville des initiatives solidaires, les pirates de l’existant, les renégats du monde marchand, bref, les amants des étendus de liberté ; la Dérive est un espace des possibles. Qui n’a jamais rêvé d’un lieu refuge, pour une halte agréable et ressourçante, rompant avec la frénésie de la ville aseptisée, dépassant ses lieux de consommation et de simple récréativité, un lieu de rencontres conviviales, festives, où développer des pratiques de luttes et de solidarités communes ?Pour que nos désirs deviennent réalité, nous avons jeté une passerelle entre différentes rives où se bâtissent diverses initiatives, des outres mondes face à la société capitaliste. Et nous avons fondé La Java des Bons Enfants, une association composée (pour l’instant) d’une trentaine d’adhérent·e·s : une aventure collective riche d’amitiés et de réseaux!A présent nous avons trouvé mouillage idéal pour larguer les amarres et voguer à l’assaut des possibles. Tenez-vous prêt·e·s à partir à La Dérive!D’UN LOCAL : La Dérive à bon port ··… Au moment où vous lisez ces lignes, La Dérive social club s’installe sur le Boulevard Dalby, au sein d’un quartier qui semble pour un temps résister aux offensives de l’urbanisme. Contrairement au proche quartier Malakoff et à une partie de Doulon, une rumeur populaire continue d’habiter ses rues. Le boulevard Dalby, qui séparait Nantes de la commune de Doulon jusqu’en 1908, était, avec le boulevard Stalingrad, l’artère principale d’un quartier ouvrier qui englobait la manufacture des Tabac et le quai Malakoff. Aujourd’hui, nous souhaitons investir ce quartier nantais pour ouvrir un café populaire, dans un local de 120m² de surface, à deux encablures d’un arrêt de tramway et à quelques minutes à pied de l’hyper-centre de Nantes.Composé de plusieurs pièces, ce café associatif abritera notamment une petite épicerie sous la forme d’un Groupement d’Achats en Service Epicerie, une bibliothèque libre et spontanée, un coin informatique sécurisé et des logiciels libres, une salle de réunions ou d’activités et de projections sans oublier son bistrot et sa cuisine collective!La Dérive social club s’inscrit dans la volonté de poursuivre la tradition des cafés populaires et ouvriers à Nantes, historiquement lieux de luttes, d’initiatives solidaires et de convivialité. S’inscrire dans cette généalogie, c’est se dresser contre les marées de constructeurs qui rebâtissent la ville et son histoire populaire, c’est partir à l’abordage de l’aseptisation de nos espaces de vie. Dans l’esprit des bars à Boules nantaises ou des cafés ouvriers, la Dérive social club sera ouverte en journée et jusqu’à minuit. Plus qu’un café associatif, La dérive social club c’est aussi les personnes qui peuplent le rade et entraînent son mouvement. C’est pourquoi l’organisation reposera sur les principes de l’autogestion et de la participation de tou·te·s dans la vie du lieu.Pour faciliter l’organisation de La Dérive social club et faire exister ce projet, l’association La Java des Bons enfants est un outil primordial. Ses adhérent.e.s seront chargé.e.s de la gestion du lieu et notamment de toutes les tracasseries administratives.On y proposera une multitude d’activités : concerts, spectacles, lectures, débats, expos… et bien sûr, des fêtes endiablées! On pourra s’y réchauffer le temps d’un café, y déguster quelques bières locales, ou bien encore s’y restaurer au rythme des cantines et banquets qui y prendront place.Les approvisionnements seront les plus locaux possibles et nous privilégierons les fournisseurs dont les méthodes de production sont respectueuses du vivant dans son ensemble.Dans la volonté d’être autonomes financièrement sans l’aide des subventions publiques, ce sont les produits du bar et des repas servis qui nous permettront d’autofinancer cet espace.··… VERS D’AUTRES HORIZONS La Dérive, c’est bien plus qu’un lieu que l’on fréquente. C’est un espace à s’approprier selon nos envies et nos besoins ; une invitation à prendre le temps de la rencontre et de la découverte, un espace à disposition des habitant·e·s du quartier ou d’ailleurs, un outil à l’usage de celles et ceux qui pourraient avoir envie de s’organiser ensemble.Cette dimension du projet nous est précieuse car elle en est l’essence même.En effet, depuis les prémisses de cette aventure nous pouvons compter sur de l’aide de nombreuse personnes, collectifs et ass

Source: Partons à La Dérive !